Mysidacés dans leur grotte. L'espèce s'appelle Hemimysis margalefi. C'est pris dans les calanques. Photo Roland Graille, CNRS.

Pierre est arrivé à la Station Marine d’Endoume en 1997, motivé notamment par la possibilité d’explorer les grottes sous-marines de la Méditerranée en quête de mysidacés, une sorte de petite crevette sur laquelle il travaille. « Les fonds marins de la région était réputés pour abriter une énorme population. On parlait de nuages entiers dans lesquels on pouvait passer sa main. Mais lorsque je suis arrivé à Marseille, j’ai trouvé des grottes vides. Des vagues de chaleurs successives avaient éradiqué des côtes françaises l’espèce que je cherchais. Les frontières de la Méditerranée les avaient empêchés de remonter plus au nord, elles ont quasi disparu. Je m’en suis aperçu parce que je les cherchais mais combien d’espèces subissent le même sort ? » Migrer ou disparaître…

Pour suivre les aventures de Pierre Chevaldonné, Chercheur en biologie et écologie marine au CNRS… Un été en Antarctique

*Mysidacés dans une grotte des calanques à Marseille. Photo Roland Graille, CNRS.