Rubrique

***Le monde d’après***

La crise du coronavirus a ébranlé bien des certitudes. La foi en un monde débridé, voué corps et âme à un libéralisme planétaire, a montré ses limites. Sans nier l’intérêt d’échanges entre les nations, facteurs de paix plutôt que de conflits, il est temps de repenser local et d’optimiser les ressources de proximité. En matière agricole et énergétique, c’est une nécessité… et cela fait longtemps en Provence et ailleurs que des acteurs se mobilisent en ce sens. La réflexion que portent ici les experts rencontrés par Bleu Tomate conforte cette vision d’un « monde nouveau » pour lequel ils oeuvrent inlassablement. 

Nothing found

It seems we can’t find what you’re looking for. Perhaps searching can help.

Fermer